Les milieux ouverts herbacés : la trame agropastorale

Vaches au patûrageLes milieux ouverts herbacés représentent sur l'ensemble du Massif central, une composante majeure en termes de biodiversité, particulièrement bien marquée par les habitats, la végétation, la flore et faune, notamment invertébrée. La richesse des habitats herbacés du Massif central mêle étroitement diversités naturelle et culturelle héritées d'une longue pratique agropastorale. L'évolution des systèmes herbacés et de leur richesse intrinsèque est donc fortement dépendante de l'évolution des pratiques agricoles. Plus que tout autre facteur écologique, et notamment les effets des modifications climatiques, ces pratiques constituent la clé obligatoire, non seulement d'un maintien, mais de l'existence même de la plupart des systèmes herbacés du Massif central.

La diversité végétale des systèmes herbacés du Massif central a surtout, et pendant longtemps, ondulé en fonction des prises et déprises pastorales. Cependant, ces dernières décennies (± 20-30 ans) sont marquées par une évolution rapide des pratiques agricoles de montagne se traduisant par une perte massive de diversité végétale. Cette perte est sensible tant en qualité (richesse et diversité floristiques, diversité et typicité des habitats) qu'en quantité (surface d'habitats, nombre et taille des populations). La mesure de cette perte est encore difficile à établir mais le même constat ressort de tous les réseaux et processus d'observation de la flore et des habitats du Massif central. Il concerne notamment les habitats humides autrefois valorisés par l'agriculture et aujourd'hui, souvent drainés, fertilisés, semés...

Ce constat a amené les Parcs naturels, des Conservatoires botaniques et des Conservatoires d'espaces naturels du Massif central à s'engager dans un programme commun coordonné par l'IPAMAC en faveur de la préservation de la qualité et de la fonctionnalité des milieux ouverts herbacés du Massif central.

Ce projet a pour objectifs:

  • Expérimenter sur différents territoires représentatifs du Massif central des actions de caractérisation et de gestion des systèmes herbacés ;
  • Constituer un socle commun de connaissances, d'outils et de savoir-faire relatifs à la préservation de la qualité et de la fonctionnalité de ces milieux;
  • Partager ces acquis notamment avec la profession agricole et les transférer auprès d'autres territoires du Massif central;
  • Développer les synergies entre la préservation de la biodiversité du Massif central et le maintien et le développement d'une agriculture durable de moyenne montagne.

Les actions mises en oeuvre

Des actions, portées par le Conservatoire botanique du Massif central, seront mises en œuvre sur différents territoires ateliers représentatifs de la diversité des prairies du Massif central pour permettre d'approfondir les connaissances et d'élaborer des outils communs de cartographie et de caractérisation de l'état de conservation des systèmes herbacés en lien avec les pratiques agricoles. Ces actions seront accompagnées d'opérations concrètes, portées par 4 Conservatoires d'espaces naturels et le Parc des Monts d'Ardèche, de gestion et de restauration des formations herbacées sur 6 sites pilotes.

IPAMAC, en tant que chef de file de ce projet, assurera la coordination de l'ensemble des actions, leur mise en cohérence, l'animation entre acteurs, la capitalisation, le partage et le transfert des acquis du programme à l'échelle du Massif central et au-delà afin d'alimenter l'élaboration et la mise en œuvre à l'échelle locale de la trame verte et bleue mais également de diffuser ces acquis dans d'autres démarches et outils de préservation de la biodiversité et de l'agriculture durable de moyenne montagne.

Les partenariats contractés

Au-delà des Parcs naturels, des Conservatoires botaniques et d'espaces naturels, ce programme est mis en œuvre en étroite collaboration avec des organisations agricoles. Le SIDAM contribuera à la coordination du volet agricole qui sera mis en œuvre sur chaque territoire-atelier en partenariat avec les chambres d'agriculture concernées. Le Pôle fromager AOP Massif central est également associé à ce projet qui s'appuie en partie sur l'outil de typologie multifonctionnelle des prairies développé dans le cadre du programme CASDAR « Prairies AOP ».

Contacts

IPAMAC Marie Bonnevialle 04 74 59 71 70 

CBN du Massif central Aline Soulier 04 71 77 55 65

Recherche

Partenaires techniques

Logotypes des Conservatoires d'espaces naturels

Logotype du CREN de Midi-Pyrénées

Logotype du Conservatoire botanique du Massif central

logo pnrma

logo UMR ISTHME

Avec le soutien financier de

logo europe datar 160x252

Les projets portés par IPAMAC et les Parcs naturels régionaux sont cofinancés par l'Union européenne. L'Europe s'engage dans le Massif central avec le Fonds européen de développement régional.

logos des Parcs du Massif central

Avec le soutien financier des collectivités territoriales du Massif central

Logos des Régions et Départements partenaires